DE | EN | FR | IT
Home | Média | Contact | Jobs | Caractère: + | ++ | +++

Communiqués au médias

Berne, le 29 mars 2010

Conférence des médias sur les résultats de l’année 2009

BLS Cargo réagit avec succès à la crise économique

La crise économique internationale a fortement influencé l’exercice 2009 de BLS Cargo. La baisse de la conjoncture s’est répercutée de façon marquante sur les prestations de transport de BLS Cargo qui ont diminué de 19% par rapport à 2008. Grâce aux mesures qui ont été prises et au programme pour l’augmentation de l’efficacité, BLS Cargo a réussi à limiter la perte annuelle à 3,6 millions de francs.

Les prestations de transport ont diminué de 19% par rapport à l’année précédente pour se positionner à 2’981 millions de tonnes nettes au kilomètre. Ceci est avant tout imputable à la forte baisse de la demande des prestations de transport, engendrée par la crise économique internationale qui a frappé l’ensemble des entreprises ferroviaires marchandises européennes. BLS Cargo n’a pas non plus été épargné par la crise, 90% de ses activitésétant axées sur les trafics transfrontaliers en tant que prestataire pour de grandes entreprises européennes, également fortement touchées, dont le secteur de l’automobile, l’acier et le papier et pour le trafic du « hinterland » au départ des ports de la mer du Nord (conteneurs maritimes).

Développement des trafics dans les différents segments

La perte a été ressentie avant tout dans les trafics du transit international, l’activité clé de BLS Cargo. Aussi bien le « trafic conventionnel » (-27,8%) que le « trafic combiné non accompagné » (-25,5%), ont subi des baisses substantielles sur les deux axes de transit principaux, Lötschberg–Simplon et Gothard. Seule l’autoroute roulante s’est avérée résistanteà la crise, avec une croissance de 8 pour cent. Les raisons de ce développement positif se trouvent d’une part dans le secteur relativement stables des transports routiers et d’autre part, l’année 2009 n’a pas été influencée, comme en 2008, par des grèves et des ressources manquantes en wagons spéciaux surbaissés RAlpin. Les deux segments « trafic combiné » et « trafic conventionnel », sur les deux axes principaux de transit, se sont positionnés loin en dessous de l’exercice précédent. Sur l’axe Lötschberg–Simplon, la baisse du trafic a été de 18 % et sur l’axe du Gothard, de 23 %. Contrairement aux trafics de transit, les trafics intérieurs, import / export de BLS Cargo présentent une image plus positive. Ceux-ci n’ont diminué que de 2% par rapport à l’année 2008 qui avait bouclé avec succès.

Malgré la baisse sur les deux axes de transit, BLS Cargo a pu maintenir sa bonne position avec une part de marché de 41% sur l’ensemble des trafics de transit sur rail à travers la Suisse.

Economies sur les coûts et programme d’augmentation de l’efficacité

La crise économique internationale et ses répercutions sur la demande des prestations de transport sur rail ont été les thèmes déterminants pour BLS Cargo durant l’exercice 2009. Malgré des mesures en vue d’une baisse des coûts et des adaptations dans les ressources, prises à la fin 2008 déjà, BLS Cargo se trouvait devant le défi d’adapter et de flexibiliser en commun avec le BLS les grands blocs de coûts, tels que le personnel et les locomotives, durant l’année. La grande part des coûts fixes dans les entreprises de transports ferroviaires, se révèlent êtres très problématiques, notamment lors de grandes fluctuations de la demande.

BLS Cargo a pris cette situation comme occasion pour se pencher intensément sur les coûts et les processus dans l’entreprise. Grâce à une application rapide de mesures opérationnelles à court terme, tels que le stop dans l’engagement de personnel et dans les investissements, ainsi que la location de locomotives et de conducteurs de locomotive à des chemins de fer tierces, il a été possible pour BLS Cargo / BLS de contrer la tendanceà la baisse. Avec le mise en route d’un programme de hausse de l’efficacité « Aufstieg 2011 », en été 2009, BLS Cargo a engagé des mesures structurelles, prévoyant une optimisation des ressources et de l’engagement du personnel et par ce fait repositionner l’entreprise vers un résultat d’entreprise positif et durable. Les résultats du projet peuventêtre évalués à ce jour comme étant positifs. Les objectifs d’économie ont été atteints, transférés dans une planification pluriannuelle et déposés avec des mesures concrètes.

Perte annuelle nettement limitée

La forte baisse de la demande et du chiffre d’affaires a engendré une diminution des produits d’exploitation globaux de 19,7% à 161,7 millions de francs. Grâce aux mesures prises dans la colonne des charges, le résultat annuel négatif put être limité à -3,6 millions de francs. Le résultat d’exploitation EBIT (après amortissements, avant les intérêts) s’élève à -5,1 millions de francs (année précédente 11,2 millions de francs). En tenant compte de la forte baisse du chiffre d’affaires de près de 40 millions de francs et comparativement à d’autres entreprises du transport de marchandises sur le rail, le bouclement des comptes de BLS Cargo, dans cette année de crise 2009, peut être taxé comme globalement positif.

Après les années positives 2001 – 2008, le modèle d’entreprise de BLS Cargo démontre qu’il peut très bien résister aux crises. BLS Cargo put confirmer sa position du marchéégalement en 2009. Grâce à une grande flexibilité d’adaptation, propre à une entreprise svelte et à un partenariat renforcé, avec notamment BLS SA, DB Schenker Deutschland AG et les clients, il a été possible pour BLS Cargo, de limiter de façon substantielle les répercutions négatives sur l’entreprise.

Année 2010 positivement contenue

Pour l’année en cours, BLS Cargo compte avec un faible rétablissement de l’économie et par ce fait avec une faible croissance. BLS Cargo aura besoin d’un certain temps au delà de 2010 pour revenir aux volumes de transport de l’année 2008. L’entreprise va être grandement sollicitée également en 2010 et devra engager ses ressources de manière attentive. Il est d’autant plus important que les conditions cadres de la politique des transports et de l’infrastructure pour le trafic des marchandises restent concurrentielles durant les années à venir.

Les exigences de la clientèle, mais aussi la planification efficace et la réalisation de trafics, demandent une haute qualité et une grande stabilité de l’infrastructure des transports. Les entreprises de transport de marchandises, tels que BLS Cargo SA, seront également grandement sollicitées par une situation économique déjà difficile, notamment en raison d’augmentations prévues des taxes d’annulation de l’infrastructure et les inconvénients économiques, créés p.ex. par des fermetures temporaires de tronçons pour raisons de travaux et des changement d’itinéraires que cela entraîne. Cela peut occasionner une déradation sensible de la réalisation de la politique de transfert. BLS Cargo s’engage d’une part auprès des autorités et des exploitants d’infrastructure pour le maintien des sillons du trafic marchandises attribués par la Confédération et en fonction de la Loi sur le transfert des marchandises et d’autre part de façon intense aux discussions à venir sur le nouveau système des prix de sillons à partir de 2013 en faveur du maintien de la concurrence du trafic des marchandises sur le rail.es.

 

BLS Cargo SA

» Referat zur Bilanz-Medienkonferenz von Dr. D. Stahl (allemand - pdf; 1.6mb)

» retour à la vue d'ensemble