DE | EN | FR | IT
Home | Média | Contact | Jobs | Caractère: + | ++ | +++

Communiqués au médias

Berne, le 3 mars 2016

Résultats annuels de BLS Cargo 2015

Une forte croissance malgré la force du franc suisse

En 2015, BLS Cargo a augmenté le volume de trafic de 11% et a fait circuler 2 000 trains de plus que l'année précédente. Malgré la force du franc suisse, l'entreprise a réalisé un résultat d'exploitation positif.

Le volume de trafic a augmenté en 2015 de 11% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 18 225 trains (année précédente 16 486). Nous sommes parvenus à augmenter le volume dans presque tous les segments de transport, le trafic de l'industrie pétrolière ayant augmenté de manière exponentielle. La croissance exceptionnelle est la preuve de la bonne position de BLS Cargo sur le marché. «Nous ressentons un grand degré d'acceptation et une forte crédibilité», affirme Dirk Stahl, CEO de BLS Cargo. «Les clients apprécient notre autonomie, c'est-à-dire notre indépendance vis-à-vis des autres opérateurs ferroviaires, ainsi que les idées innovantes et créatives que nous développons pour de nouveaux concepts de transport.» Ce sont justement ces concepts de production qui nous permettent de pratiquer un rapport qualité/prix compétitif. Il incitera les nouveaux clients à choisir BLS Cargo, malgré un franc suisse puissant et une forte pression de la concurrence et de la route.

Un équilibre financier
En 2015, BLS Cargo a réalisé un chiffre d’affaires de 170,4 millions CHF (contre 166,9 millions l’année précédente). L’entreprise a ainsi totalisé un résultat d’exploitation (EBIT) positif à hauteur de 2,1 millions CHF (contre 3,9 millions l’année précédente). À la clôture du compte de résultat, on enregistrait un bénéfice de 0,3 millions CHF (contre 2,5 millions l’année précédente). En 2015, nous avons réussi à obtenir un résultat financier équilibré, malgré d'incessants défis monétaires. BLS Cargo a été fortement touchée par l'abolition du cours plancher EUR/CHF de la Banque nationale suisse, au début de l'année 2015. Une gestion rigoureuse des coûts et le développement de la valeur ajoutée grâce à des concepts d'utilisation transfrontalière de locomotives ont permis de compenser une partie de la charge financière.

Un environnement difficile pour le fret ferroviaire
Avec les développements de 2015, la concurrence de la route menace de plus en plus le fret ferroviaire. Un prix du gazole au plus bas rend le transport routier extrêmement intéressant, alors que les coûts énergétiques réglementés pour le trafic ferroviaire ne changent pas. Cela augmente la pression au niveau des tarifs pour le fret ferroviaire. Parallèlement, la charge administrative pour remplir les différentes obligations régulatrices (telles que les certificats de sécurité, l'accès au réseau, ECM), et la complexité des systèmes (par ex. système de prix du sillon, système de contrôle des trains ETCS) pour le fret ferroviaire n'ont cessé d'augmenter et engendrent des frais supplémentaires. Le législateur et l'administration doivent mieux avoir conscience des conséquences économiques lors de leurs décisions. Les décisions politiques mènent aujourd'hui à une augmentation considérable des frais pour le fret ferroviaire contrairement au transport routier.

Préparation au tunnel de base du Saint-Gothard
En 2016, BLS Cargo va marquer un tournant décisif pour l'avenir de l'entreprise. Nous n'avons jamais eu autant de clients directs et d'un point de vue géographique, l'entreprise de transport a, en 2016, plus de responsabilité que jamais et se retrouve interlocuteur direct de nombreux clients pour l'ensemble du trajet.

BLS Cargo se prépare actuellement à l'ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard (TBG) en juin. Pour BLS Cargo, il représente un jalon pour la politique de transfert. Pour cela, les locomotives sont équipées pour le système de contrôle des trains, les collaborateurs sont formés et les concepts d'entreprise en cours de préparation. BLS Cargo ne prévoit pas d'effets positifs du tunnel dès 2016, puisque entre 2016 et 2021 la capacité sera encore limitée par différents travaux (notamment pour le corridor 4-m). En outre, il faudra vérifier que la capacité et la qualité sera au rendez-vous sur les tracés disponibles pour le fret ferroviaire, pour que le TBG, créé é l'origine pour le fret ferroviaire, permette la mise en place de concepts d'entreprise optimisés. Pour le moment, il y a encore des déficits et un grand besoin d'action. Tout cela est sujet à discussions avec l'OFT et CFF Infrastructure.

 

 

Pour tout complément d’information, contactez Stefanie Burri, au +41 58 327 30 17 ou en envoyant un e-mail à stefanie.burri@bls.ch.

 

BLS Cargo AG

 

» Version imprimable

» Referat zur Bilanz-Medienkonferenz von Dr. D. Stahl (allemand)

 


» retour à la vue d'ensemble